propreté chiot

 Propreté du chiot:

L’apprentissage à la propreté

Un chien est naturellement propre, il a juste besoin de savoir ou il doit faire

 Le chiot sortira naturellement de son aire de repos pour aller vers son aire d’élimination à condition que celle-ci ne soit pas trop loin.

Sortez votre compagnon à des heures régulières, des son réveil, dans les minutes suivant la fin des repas ,des son réveil, après les jeux.

Si vous avez un jardin, laissez ses besoins de la veille.

A la maison, sur un tapie de propreté ou un journal, déposer deux petites gouttes de javel (éviter de nettoyer votre demeure avec de la javel).

 Félicitez-le des qu’il a fait ses besoins.

Si il s’est lâché au mauvais endroit

Ne le gronder que si vous le prenez sur le fait

Nettoyez ses besoins se fait en son absence et sans être contrarié, sinon le chiot le sent et peut recommencer pour s’opposer à vous ou pour attirer votre attention

Un chiot est capable de retenir ses sphincters à partir de 4 mois, jusque là des sorties régulières et un tapie de propreté sera nécessaire

Sociabilisation

La réussite d’un développement correct du comportement (sociabilisation ) chez le chien est en premier lieu sous la responsabilité de l’élevage, et en second lieu sous la responsabilité de la nouvelle famille qui adoptera le chiot

La sociabilisation:

 

 

Celle-ci se fait entre 7 semaines et 3 mois, et toute erreur à ce moment sera presque définitive.

sociabilisation bouledogue français

Profitez de son jeune âge car c’est la période où il est le plus réceptif et le plus malléable.

Faites lui découvrir le monde. Sa socialisation est essentielle pour lui et pour vous. Elle se fait en grande partie entre 7 et 10 semaines.
Un compagnon heureux sociable et bien élevé vous donnera beaucoup satisfaction
La socialisation,
qui est l’apprentissage du langage et du code de relation envers les autres chiens et envers l’homme.
Elle se fait entre 4 et 16 semaines et le 3eme mois est essentiel. Les semaines 8-9 et peut-être 10 sont celles où la crainte peut définitivement s’établir.
Il faut et il suffit qu’au cours de cette période, le chiot ait des contacts réguliers avec d’autres chiens, dont il prendra les traits comportementaux, et avec l’homme. Il doit apprendre à connaître homme, femme, enfants, grâce à des contacts (caresses), des jeux, et pas seulement le repas.

sociabilisation Coton De Tulear

Arrivée du chiot

L’arrivée de votre chiot .

(Nous fournissons pour les chiots sortant de notre élevage une gamelle avec un sac de croquettes)

A votre arrivé à la maison avec votre chiot, il est préférable d’avoir préparé ce moment important en y consacrant un peu de temps et d’attention à l’avance. En effet, vos préparatifs permettront à votre chiot de s’installer dans une maison dépourvue de danger et à vous d’être plus disponible pour profiter de cet instant privilégié : l’arrivée dans votre vie de votre nouveau compagnon !

 Bien préparer la maison ?

Bien accueillir votre chien, c’est évidemment lui avoir préparé un coin confortable mais aussi avoir supprimé tout ce qui pourrait représenter des dangers…
Faites le tour de la maison en imaginant que votre chiot va s’y promener avec une vision à quelques centimètres du sol et une insatiable curiosité. Bien sûr, vous ne pouvez pas supprimer toutes les sources éventuelles de « bêtises », mais évitez au moins celles qui risquent de mettre sa vie en danger : balcons avec barres de protection trop espacées, fils électriques qui traînent, produits dangereux type détergents ou insecticides, sacs plastiques accessibles et qui risquent d’être mâchouillés, etc.
Préparez son « coin » avec panier, couverture, gamelle et jouets éventuels dans un endroit où il se sentira en sécurité, facile à nettoyer et à l’abri des courants d’air. L’idéal est qu’il puisse observer les activités de la maison.
Lorsque vous vous absentez, laissez à votre chiot un espace libre d’accès qui ne comprenne pas de danger potentiel. Il vaut mieux un espace réduit et sûr que toute la maison avec des dangers !

Que faut-il apprendre aux enfants pour
qu’ils sachent respecter l’animal dès son arrivée ?

L’arrivée d’un chiot dans une maison avec des enfants est synonyme de fête et donc d’excitation.
Pas question d’être rabat-joie, mais il faut, plusieurs jours à l’avance, expliquer aux enfants en âge de le comprendre qu’ils vont être responsables d’un animal et que cet être vivant, loin d’être un jouet, est un individu qui mérite non seulement leur attention mais leur respect. Cet apprentissage, indispensable au bien-être du chiot, sera aussi très formateur pour le caractère des enfants.
Responsabilisés, ils vivront leur relation avec leur chien non pas comme un moment de bonheur passager mais comme le début d’une nouvelle vie où ce sont eux qui deviennent capables de donner leur protection et leur affection.

QUELQUES CONSEILS PRATIQUES :

  Montrez-leur le coin qui appartient au chiot et dites-leur qu’ils ne doivent pas venir l’embêter quand il est là.
  Apprenez-leur à soulever le chiot doucement en le soutenant avec une main sous son ventre.
  Expliquez qu’il a sa nourriture à lui et qu’il ne faut pas lui donner à manger en dehors de son repas.
Quels accessoirs sont vraiment utiles ?

Votre chiot n’a besoin pour être heureux que d’une bonne alimentation et de votre affection, mais si vous achetez quelques jouets, choisissez des objets simples et qui lui serviront vraiment.

Son panier
C’est peut-être le seul accessoire indispensable. Ce sera son lieu de refuge, l’endroit où il dormira et où il se sentira vraiment «chez lui». Choisissez-le adapté à sa taille, facile à nettoyer et résistant.
Sa gamelle
Pas besoin, là non plus, de fioriture. Une gamelle solide, en métal par exemple, sera bien stable et facile à nettoyer. Ne laissez pas de nourriture à sa portée mais, quand vous lui avez donné sa gamelle, ne la reprenez pas avant qu’il ait fini à son rythme. Par contre, votre chiot doit avoir en permanence une gamelle avec de l’eau propre à sa disposition.

Son collier et sa laisse
Pour son premier collier et sa première laisse, le mieux est le nylon ou le cuir léger. La bonne taille de collier est celle du cou + 5 centimètres. Un chiot grandit vite, pensez à vérifier souvent que son collier n’est pas devenu trop petit ! Surtout, n’oubliez pas sa médaille «Je suis pucé» qui indique que votre chiot est identifiable et qui vous permettra de le retrouver plus facilement s’il s’égare.

Le toilettage
Il faut adapter les accessoires de toilettage au pelage de votre chiot. Pour les races à poils courts : une brosse en poils naturels ou un gant. Pour les races à poils longs : un peigne avec de larges dents en métal et un peigne à puces.

Le bain
En fonction de son lieu et de ses conditions de vie, votre chiot aura plus ou moins besoin de bains. Pas de soucis, à condition d’utiliser exclusivement des shampooings et après-shampooings spécifiques qui soient adaptés à son type de poil et qui aient un pH neutre.

Education canine

éducation canine du shi tzu

Education du chien ou du chiot

Elle consiste en particulier à travailler sur la modulation des repères de l’environnement  et non directement sur le chien, ce qui a pour conséquence de modifier la biologie du chien, et ainsi de l’adapter à une façon de vivre qui ne sera pas perturbante pour lui ni pour nous.

Les règles éducatives

Votre chiot réagira au ton , aux gestes, aux mimiques.
Il mémorise très bien l’immédiat, mais il faut répéter souvent certaines choses, d’autres étant acquises très vite.
Un chien a besoin d’autorité et de routine pour se sentir à l’aise.
La liberté et le changement sont des notions humaines qui le déstabilisent.
Sa joie, son besoin profond, c’est l’attention du maître. Le reste a relativement peu d’importance.
image régle éducative du chien

Comprendre son chien c’est connaître son langage, et comment il perçoit le nôtre.
C’est aussi connaître son développement, sa formation. L’information, la connaissance du chien éviteront alors bien des déboires.

 bouldog

Réflexes conditionnés – éducation canine

Le réflexe conditionné du chien est des plus utiles pour son éducation et son dressage. Il s’agit d’un phénomène physico-psychique d’association d’un certain stimulus à une certaine réaction. Le chien possède une remarquable mémoire  associative; au bout de peu de temps, à notre voix il fait correspondre une réaction de sa part, par exemple, la vue de la laisse déclenche la joie de la promenade en perspective, la vue de l’écuelle invoque le plaisir de manger.

// < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[ // < ![CDATA[

Last updated by on .